Tenter un Master en école de commerce après son Bac ES

Guid'Formation | 16.09.2016 à 10h32 Mis à jour le 26.09.2016 à 14h38
image

Si penser à l’obtention de son Master peut paraitre lointain lorsque l’on vient à peine de décrocher son Bac, ça n’en est pas moins une réflexion menée par de nombreux jeunes diplômés.

Ils sont de plus en plus nombreux, poussés par l’obtention du Bac ES, à se diriger vers un master d’une école de commerce pour obtenir un Bac +5.

Encouragé par une attractivité toujours plus forte de ces formations, l’après Bac ES tend à prendre la forme du Master en école de commerce.

Pourquoi ? Comment ? Décryptage.

Un concours d’entrée en parallèle du baccalauréat

Les écoles de commerce sont accessibles à de multiples niveaux mais le dénominateur commun de toutes ces entrées reste le même : le concours. S’il peut parfois être redouté par certain du fait qu’il s’effectue en parallèle de la préparation du Bac, il ne faut pas que cela devienne un frein.

En effet, il ne va pas nécessiter une très grosse préparation et ne perturbera pas le bon déroulement de vos révisions. Ayant généralement lieu entre le mois d’avril et le mois de juin et organisé sur une seule journée, il n’est pas nécessaire de le préparer ardemment. Renseignez-vous un peu avant sur le contenu du concours (tests de logique, synthèse de texte, QCM d’anglais), répétez le week-end précédent l’examen votre entretien de motivation et le tour est joué.

Il existe une quinzaine de programmes reconnus par l’État et visés par l’Éducation Nationale qui recrutent pour leur programme Master en 5 ans. Ils se préparent à travers différents concours parmi lesquels :
  • Accès : 3 écoles (ESDES, ESSCA, IESEG) ;
  • Link : 3 écoles (EBS Paris, EDC Paris, Paris School of Business) ;
  • Sésame : 4 écoles (KEDGE Bordeaux, EM Normandie, ESCE, IPAG) ;
  • Team : 4 écoles (ICD, IDRAC, ISTEC).

Attention cependant aux dates d’inscription ! Le choix d’intégrer ces écoles doit se faire durant l’année de terminale puisqu’il est impératif de s’inscrire aux concours à partir du mois de décembre et jusqu’au mois de mars (ou mai pour certains). L’inscription se fait directement sur le site des concours et non par la plateforme traditionnelle Admission Post-Bac.

Pourquoi s’engager pour 5 ans directement après le Bac ?

Certains étudiants développent la fibre commerciale dès leurs études au lycée. C’est majoritairement ce genre de profil qui va venir garnir les bancs des Masters commerciaux. En effet, intégrer une école de commerce en 5 ans et décider de la (quasi)totalité de ses études supérieures dès la classe de terminale n’est pas un choix qu’il faut prendre à la légère.
Certes, il est toujours possible de se réorienter en cours de cursus, mais l’objectif est de ne pas perdre d’années et d’être un maximum sûr de son choix avant de se lancer.

Les écoles de commerce post-bac en 5 ans ont la côte auprès des étudiants. Et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elles permettent d’éviter le rythme des « prépas » que beaucoup considèrent comme trop élevé pour eux. Ce type de formation semble donc être adapté pour ces profils. Cependant, il ne faut pas croire que cela s’apparente à des vacances. Bien au contraire, en contrepartie il faut accepter d’entrer directement dans le vif de sujet. Comprenez par-là que les enseignements théoriques, pratiques et l’initiation au monde professionnel font partie intégrante du menu.

Pour combiner longues études et connaissance du monde de l’entreprise, on ne saurait vous conseiller guère mieux. Les bacheliers ES pourront se frotter au monde de l’entreprise à partir de la première année et cela tout au long des cinq ans.
Il faut donc faire preuve d’une certaine maturité pour sortir du « confort » du lycée et affronter les exigences et les codes du monde du travail. Des choses que l’on aborde, le plus souvent, plus tard dans la scolarité, à partir de la troisième voire de la quatrième année post-bac.

Bac +5 : un tremplin vers l’emploi ?

Si l’imaginaire collectif donne encore aujourd’hui plus de crédibilité aux écoles post-prépa qu’aux écoles post-bac en 5 ans, cet écart tend à se stabiliser.

Les secteurs dans lesquels vont se diriger les diplômés des écoles post-bac sont les mêmes que ceux des élèves des écoles post-prépa : vente, marketing, audit, finance ou bien encore contrôle de gestion.

Les écoles de commerce en 5 ans bénéficient le plus souvent d’un solide réseau d’entreprises qui va servir aux étudiants pour leurs stages par exemple, mais également pour leur entrée sur le marché du travail. En plus de cela, la forte dimension internationale inculquée à nos bacheliers leur ouvrira les portes du monde entier. Ce diplôme offre à chacun de nombreuses possibilités, que ce soit dans des petites et moyennes entreprises ou bien encore en France ou aux quatre coins du globe.