Le DUT GEA – Gestion des Entreprises et des Administrations – après un Bac ES

Guid'Formation | 29.08.2016 à 14h58 Mis à jour le 29.08.2016 à 14h59
image

Voilà un cursus qui est composé de presque 50% de bacheliers ES. C’est donc une poursuite d’études que l’on pourrait dire idéale pour les élèves provenant de la filière économique et sociale.   

Il s’agit d’une formation qui, comme son nom l’indique, prépare les étudiants à toutes les spécificités et tous les aspects de la gestion d’une entreprise. De plus en plus de personnes se lancent dans la voie de la création et de la gestion d’une organisation. Il convient donc de maitriser l’ensemble des techniques nécessaires à la bonne santé de cette dernière.

Il est important de noter que cette formation peut se réaliser en formation initiale (100% du temps de présence à l’IUT) mais également en alternance (partage du temps entre l’IUT et une entreprise).

Un parcours idéal pour tous les types de gestionnaires d’entreprise

Il existe trois parcours différents dans le cadre du DUT Gestion des Entreprises et des Administrations. Le but est donc d’apprendre aux étudiants les bases pour occuper des fonctions administratives en entreprise. Ils auront donc le choix entre :
  • Gestion et Management des Organisations (GMO) :
 
Il s’agit du parcours idéal pour préparer l’exercice de fonctions à hautes responsabilités. L’élève y apprendra la façon dont il faut gérer une organisation privée. Il sera initié à toutes les facettes du métier de gestionnaire, que ce soit au niveau juridique, comptable et logistique.
  • Gestion des Ressources Humaines (GRH) :
 
La gestion du personnel est une chose essentielle au bon fonctionnement d’une organisation. Notre bachelier ES sera donc responsable de tout ce qui concerne les effectifs : les contrats, les payes, les congés, le temps et les conditions de travail, les négociations sociales…
  • Gestion Comptable et Financière :
 
Si les bacheliers ES ont déjà un bagage économique assez important en arrivant en post-bac, cette option va leur permettre d’approfondir leurs connaissances dans les domaines de la finance et de la comptabilité. Il s’agira d’apprendre et de maitriser les différentes méthodes et procédures à mettre en place au sein d’une entreprise pour qu’elle puisse se pérenniser. Recueillir des données, les analyser et en tirer des conclusions feront aussi partie du cœur de métier.

Le choix de la spécialité s’effectue généralement lors de la deuxième année, après une première année générale qui servira d’introduction à la gestion.

Les cours seront répartis entre 4 unités d’enseignement qui forment un enseignement complet qui prépare à l’insertion dans le monde du travail :
  • Communiquer et se situer dans les organisations ;
  • Maitriser et utiliser les outils de gestion ;
  • Comprendre et gérer les organisations ;
  • Mise en situation professionnelle : avec un stage de dix semaines obligatoire.
 
Un parcours qui encourage à la poursuite d’études

Bien qu’il soit possible de s’insérer sur le marché du travail avec, en sa possession, le DUT GEA, la plupart des étudiants continuent leurs études dans le but de posséder un bagage de connaissances plus important. C’est le cas de 80% des diplômés.

La poursuite d’études la plus classique et la plus choisie par les diplômés reste la Licence Professionnelle. Elle permet de se spécialiser dans un domaine spécifique en un an. Parmi les choix possibles on retrouve :

- Licence pro marketing ;
- Licence pro commerce ;
- Licence pro commerce international…
 
À plus ou moins long terme, un DUT GEA combiné (ou non) avec une poursuite d’études prépare à l’exercice du métier de : attaché commercial, assistant de gestion PME, chef de projet, comptable, directeur des ressources humaines…