Le BTS Notariat après le Bac ES

Guid'Formation | 26.08.2016 à 14h27 Mis à jour le 26.08.2016 à 14h28
image

Voilà une nouvelle formation accessible pour les bacheliers provenant de la filière ES. En effet, dans cette filière, environ 1 élève sur 5 a passé son Bac dans la filière économique et sociale.

Le BTS est un cursus qui plait beaucoup du fait de sa courte durée (2 ans) et de sa bonne insertion professionnelle suite à l’obtention du BTS.

Zoom sur une formation qui vise à délivrer aux étudiants les bases du domaine du notariat.

Les objectifs de cette formation

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un notaire ? Il s’agit d’un officier public qui authentifie les actes entre particuliers (mariage, héritiers, cession de biens…), les transactions immobilières ou effectue la rédaction d’actes pour les sociétés.

L’élève, une fois diplômé devra être capable d’effectuer les missions suivantes :
  • Rédiger les actes de mariages, d’héritages ;
  • Gérer les dossiers et tout ce qui les composent ;
  • Contrôler la bonne conformité des documents juridiques ;
  • Participer à la négociation lors des ventes et des locations ;
  • Conseiller efficacement les clients et les accompagner dans leurs démarches…

C’est une formation qui a vocation à former des collaborateurs de notaires qui pourront officier dans de multiples structures : en offices notariaux, chambres départementales des notaires, centres de recherches ou bien les conseils régionaux de notaires.

À quoi ressemble l’emploi du temps en BTS Notariat ?

Côté enseignement, les deux années de BTS Notariat permettront aux étudiants d'assimiler les connaissances indispensables en droit général, en droit notarial ainsi que toutes les techniques du notariat nécessaires pour exercer la profession.

Un élève de ce cursus aura un emploi du temps d’une durée de 35h. Il sera un peu plus fournit qu’en terminale par exemple. Mais le rythme de travail reste sensiblement le même.

Deux groupes de matières seront proposés aux étudiants. Des matières dites « générales » seront associées à des matières plus techniques. Sur 35h hebdomadaires, 10 seront par exemple consacrées aux techniques du notariat afin d’enseigner les bases aux néophytes. Les élèves de la filière ES pourront avoir recours à des modules de mises à niveau en début de 1ère année pour partir sur de bonnes bases.

Les matières générales seront l’occasion pour les bacheliers ES de mettre à profit leur important bagage de connaissances : culture générale et expression, langues vivantes, environnement économique et managérial du notariat.

La combinaison Oral + Écrit lors de l’examen final permettra à chacun de mettre en application tout ce qui a été fait pendant les deux années du cursus.

Dois-je continuer mes études ou m’arrêter là ?

Si le diplômé décide de s’insérer sur le marché du travail, il est possible pour lui de trouver rapidement un métier. Cela lui permettra d’exercer la fonction de collaborateur dans un office notarial.

Il pourra traiter les dossiers relevant de l’ensemble des domaines d’activités d’un notaire, depuis le premier contact avec le client jusqu’à son archivage, ou bien développer une expertise dans un domaine particulier.

Pour les personnes désireuses de poursuivre leurs études, cela est tout à fait possible suite à l’obtention du BTS. Des licences professionnelles « Activités Notariales » existent et sont une suite logique à ce diplôme et permettent d’aboutir au poste de Clerc de Notaire. Pour les plus téméraires et les meilleurs profils, les étudiants pourront intégrer une école de notariat en deuxième cycle pour obtenir le Diplôme de Clerc de Notaire puis le Diplôme de Notaire, graal absolu de la profession.