Le BTS Communication après un Bac ES

Guid'Formation | 25.08.2016 à 11h18 Mis à jour le 25.08.2016 à 11h18
image

S’il y a bien un domaine qui plait de plus en plus les étudiants, c’est bien la communication. En effet, c’est un secteur à la « mode » : tout le monde veut faire de la com’ !

Les bacheliers provenant de la filière ES (économique et sociale) n’auront aucun mal à se fondre dans ce cursus. Formation pluridisciplinaire, elle peut constituer une possibilité post-bac très crédible pour chacun.

Intéressons-nous de plus près au BTS Communication, diplôme Bac +2 qui ouvre de multiples portes.

Un BTS Com’, qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, il y a de la communication partout. Dans tous les secteurs, tous les établissements et tous les domaines. Il n’est donc pas anormal de retrouver un engouement pour les formations qui préparent les étudiants à travailler dans ce secteur.

Les étudiants ont vocation à évoluer dans des entreprises, des agences de communication, des administrations ou bien encore des collectivités. Il faut donc connaitre les techniques de communication sur le bout des doigts. Qu’elle soit interne ou externe, la communication reste capitale et est souvent le fondement du bon fonctionnement d’une structure.

L’objectif du BTS Com’ est de faire sortir des étudiants diplômés capable d’évoluer dans l’environnement de la communication.

L’emploi du temps type d’un étudiant en BTS Communication

Les matières enseignées sont à la fois générales, pour réussir à aborder l’entreprise dans son ensemble, mais aussi techniques pour se focaliser sur la communication dans l’entreprise. On voit donc que l’enseignement balaie un large champ de compétences pour préparer au mieux les étudiants.

Tout d’abord, penchons-nous sur le côté professionnel du cursus. Des stages sont obligatoires sur les deux années : 14 semaines afin d’offrir une première expérience professionnel à nos bacheliers. Il s’agira donc de mettre en pratique les premiers acquis au sein du quotidien en entreprise.

Côté cours, l’emploi du temps sera composée d’une trentaine d’heures, ce qui reste dans la continuité de ce qui est proposé en terminale ES. On va donc retrouver deux groupes de matières bien distinctes :
  • Matières générales : Économie, Management, Droit, Langues vivantes. Si les bacheliers ES n’ont jamais eu, au lycée, de cours de management ou de droit, le début d’année est consacré à une remise à niveau de chacun. En effet, les étudiants venant tous de filières différentes, il s’agit de mettre tout le monde sur un pied d’égalité.
  • Matières techniques : Projet de communication, Conseil et Relation Annonceur, Cultures de la Communication, Veille Opérationnelle, PAO…

En plus de ces matières, de nombreux ateliers seront proposés aux étudiants. L’occasion d’affronter des situations réelles ou fictives qui permettront à tous de développer leur créativité et de faire leurs armes en tant que communicant.

Au bout de la deuxième année se trouve le cap du BTS ! Les élèves seront évalués à la fois à l’écrit, à l’oral mais également dans le cadre de CCF (Contrôle en Cours de Formation). Cela permet de tester les élèves sur différents aspects utiles en tant que communicant et amorcés lors du lycée en filière ES.

L’élève sera mis à l’épreuve sur l’ensemble des notions vues tout au long de deux ans. Étant donné qu’il commence à maitriser l’ensemble des aspects de la communication, des cas concrets lui seront proposés pour situer son niveau.

Deux ans d’études, et après ?

Si certains étudiants préfèrent s’insérer immédiatement dans le monde du travail après l’obtention de leur BTS, ils pourront occuper des postes tels que : acheteur d’espaces publicitaires, chargé de communication, attaché de presse…

Cependant, l’accès à chacun de ces métiers est de moins en moins difficile à hauteur du niveau d’études. Ainsi, il sera plus compliqué de trouver un emploi directement après un BTS qu’après une poursuite d’études.

Il est donc conseillé de poursuivre ses études suite au BTS. Et les possibilités sont multiples ! En effet, le BTS Communication est une formation qui prépare à de nombreuses choses… C’est donc pour cela que les bacheliers ES pourront :
  • Intégrer un cursus universitaire (communication, lettre, médias…) ;
  • Se spécialiser en un par l’intermédiaire d’une licence pro ;
  • Tenter les admissions dans des écoles de communication ou de commerce.